Montréal, le dimanche 8 mars 2020 |

En cette journée internationale des femmes, voici trois histoires inspirantes en lien avec nos projets. Parce que derrière chaque initiative menée par CMTL, il y a des talents à propulser.

Mouvement Montréalais Les Filles & le code

Vanessa raffole des jeux vidéo. Elle en raffole au point où elle aimerait en faire un métier. Avec ses économies elle s’inscrit à deux jours de formation spécialisée. Elle traîne dans son sac à dos un portable, elle regarde défiler les stations de métro en consultant à nouveau le prospectus qui décrit ses ateliers. Elle est tellement contente qu’elle en a les mains moites. Lorsqu’elle pousse la porte de la salle de cours, son sourire s’affaisse, d’un seul coup. On s’est toutes et tous déjà retrouvé.e.s dans une salle remplie de gens, à sentir dès notre arrivée qu’on ne cadre pas tout à fait avec la foule. Que des garçons. Toutes les chaises sont occupées par des garçons. Le formateur, trônant à l’avant, invite gentiment Vanessa à s’asseoir. Elle obtempère, écoute attentivement les explications. À la pause elle quitte. Son avenir sera ailleurs.

C’est à partir d’une histoire comme celle-là que le Mouvement Montréalais Les Filles & le code (MMFC) est né. Marie-Claire Dumas, directrice générale de CMTL, se souvient : « on a tenu des groupes de discussion et on a vite senti que les filles avaient besoin qu’on leur présente les choses différemment, en mettant l’accent sur le potentiel de créativité des technologies, mais aussi sur leur capacité à changer le monde. Surtout, on a réalisé qu’il est important que les filles rencontrent des femmes leaders dans le domaine, pour qu’elles puissent s’y identifier ». Aujourd’hui le MMFC change la donne. Seulement à notre dernier événement Le design s’invite à Filles & code, 180 adolescentes sont venues dire : nous sommes là !

Cravates roses

Amada est une femme d’affaires accomplie. Elle est assise à l’accueil d’un organisme qui regroupe des industriels. Elle attend qu’on l’appelle. Ça fait déjà une bonne quinzaine de minutes que la séance est commencée. À un moment, à travers la porte fermée de la salle, elle entend en sourdine son nom. Sera-t-elle à la hauteur de ce conseil d’administration ? Oui, se répète-t-elle. Après tout, elle dirige une PME dans le secteur de l’alimentation depuis maintenant 5 ans. Grâce à elle, l’entreprise a doublé son marché : avant elle ne couvrait que l’est de Montréal, alors qu’elle est présente aujourd’hui partout au Québec, et même un peu en Ontario. Quand on l’a invitée à venir siéger à ce CA prestigieux, elle était tellement honorée ! La porte s’ouvre. Elle se lève et devant elle il n’y a que des hommes. Elle est la seule femme dans la pièce.

C’est en pensant à Amada – et à toutes les autres – que CMTL a lancé l’initiative Cravates roses. Accompagner des organisations souhaitant accroître la présence des femmes au sein de leur conseil d’administration, notamment en mettant à profit notre banque de candidatures, et accompagner une cohorte de jeunes femmes leaders afin de développer leur réseau, voilà des gestes très concrets pour contrer ce phénomène de « LA femme dans la pièce ».

MTElles

Judith est de tous les débats. C’est une femme branchée, qui a toujours le bon mot pour faire avancer les discussions. Ce soir elle voulait aller donner son point de vue à une consultation citoyenne sur l’accessibilité au logement. Mais la vie va parfois trop vite : il y a le travail le jour, les corvées, son projet d’agriculture urbaine, l’argent qui manque pour faire garder son garçon, le travail qui empiète sur sa soirée, et encore des corvées : elle renonce. La consultation ne connaîtra pas le point de vue de Judith.

C’est pour favoriser la participation égalitaire des femmes à la vie démocratique que l’initiative MTElles a été mise sur pied, grâce à l’appui financier de Condition féminine Canada. MTElles prend d’ailleurs fin en juin prochain et nous aurons l’occasion de communiquer les résultats des projets d’expérimentations qui ont été menés. Il y a des solutions à portée de main pour soutenir cette femme qui aurait bien voulu contribuer à la question cruciale du coût du logement, et nous les ferons bientôt connaître.

L’inclusion : notre valeur fondamentale

Dans ce communiqué, nous avons raconté trois histoires inspirées de témoignages de femmes et de filles que nous avons rencontrées au fil des ans, mais nous aurions pu facilement en raconter des milliers. Richard Deschamps, président de Concertation Montréal, résume :

« Pour chaque histoire qui nous est racontée, nous tentons de déterminer comme organisation comment nous pouvons renforcer les capacités citoyennes des gens. Je profite de cette journée des femmes pour saluer la contribution exceptionnelle des Montréalaises qui, chaque jour, donnent de leur temps pour nous aider à favoriser la présence des femmes dans le secteur des technologies, à atteindre la parité dans les conseils d’administration, à mentorer des femmes leaders et à créer les conditions de succès pour la participation égalitaire des femmes à la vie démocratique. Ces précieuses contributions vont de pair avec notre valeur fondamentale chez Concertation Montréal : l’inclusion ».

Concertation Montréal est fière partenaire de l’agglomération et de la Ville de Montréal.

À propos de Concertation Montréal (CMTL)

Concertation Montréal a pour mission de développer la région par la concertation. Pour ce faire, CMTL regroupe les leaders socioéconomiques et les élu.e.s municipaux de l’île de Montréal afin d’initier et de soutenir des initiatives régionales innovantes et structurantes. L’organisation est financée par l’agglomération de Montréal grâce au Fonds de développement des territoires du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. CMTL bénéficie des soutiens financiers de : Condition féminine Canada, du ministère de l’Économie et de l’Innovation et du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration.

Pour en savoir + |

Facebook | Twitter | LinkedIn | Instagram |@ConcertationMTL | www.concertationmtl.ca

-30-

Source | Concertation Montréal (CMTL)

Contact | Carle Bernier-Genest, directeur général adjoint par intérim | 514 842 2400 # 2083