Manon Gruaz, Valérie St-Jean et Catherine Légaré participeront au panel « Quand la technologie rend service à la communauté » lors de l’événement « Techno au féminin | Journée Carrières » du 13 octobre prochain organisé par le Mouvement montréalais Les Filles & le code (CMTL).

Visuel_facebook_4-3_P1_Manon_GruazManon Gruaz
Manon est designer senior chez Element AI. Entourée au quotidien de développeurs de génie, c’est tout naturellement qu’elle a associé ses compétences et sa passion pour l’intelligence artificielle.

| En quoi la technologie peut être un bon secteur d’activité pour les femmes ?
« C’est un milieu inspirant où il y a beaucoup de travail à faire. Les femmes y ont tout à fait leur place. Je trouve que la technologie est souvent perçue comme froide. De plus, elle n’est pas toujours pensée pour les utilisateurs. Les femmes ont un côté empathique qui, lorsque il est appliqué à la technologie, se trouve être très utile. La base de la réflexion doit être orientée « utilisateur » : pourquoi on construit tel outil ? Est-ce que l’utilisateur/utilisatrice a besoin de cette application ? Est-ce que cela va être bien perçu ? »

Visuel_facebook_4-3_P1_Valérie_St-JeanValérie St-Jean
Valérie est présidente et directrice générale chez 4Elements. Valérie est très active dans le monde des affaires où elle est connue pour son leadership, sa créativité, sa connaissance de la communication, sa productivité et son dynamisme.

| Que peut-on dire aux jeunes filles pour les motiver à entrer dans des carrières en STIM ?
« Il faut qu’elles suivent leur passion et leur rêve. Que cela soit dans les nouvelles technologies et en créativité, qu’importe le métier, une fois qu’on fait ce qu’on aime, le reste suit. Quand on est une femme en technologie et que l’on fait face à des difficultés, il faut continuer à croire que tout est possible et à être passionnée, c’est comme cela qu’on fait sa place. Il ne faut pas commencer à croire que c’est impossible. Tous les efforts nécessaires arrivent plus facilement quand on est passionné. »

Visuel_facebook_4-3_P1_Catherine_LégaréCatherine Légaré
Catherine Légaré est présidente et fondatrice d’Academos, un organisme offrant des solutions numériques aidant les jeunes à s’orienter professionnellement : le réseau social Academos et l’application Enio.

| Pourquoi est-ce important qu’une telle journée existe ?
« Il y a encore trop peu de femmes en technologie, autant au travail que dans les formations. Se retrouver entre femmes, cela permet d’offrir aux jeunes filles des modèles. Cela leur permet d’envisager de travailler en technologie d’une manière différente et qui nous ressemble. Elles vont pouvoir poser des questions ou avouer leurs craintes à évoluer dans cet environnement. Parler de nos projets et offrir un tremplin à ces jeunes filles, c’est quelque chose d’important. »

 

INFORMATIONS |
« Techno au féminin | Journée Carrières »
13 octobre 2018
École de technologie supérieure (ÉTS) – Maison des Étudiants
Gratuit

INSCRIS-TOI | ICI


Programmation |
8 h 30 : Accueil et petit déjeuner
9 h 30 : Conférence d’ouverture
Avec Doina Precup (DeepMind)

11 h 00 : Choix de 3 panels en simultané
Panel 1 : Quand la technologie rend service à la communauté
Avec Valérie St-Jean (PDG de 4Elements), Manon Gruaz (Visual Designer Senior de Element AI) et Catherine Légaré (Présidente fondatrice d’Academos)
Panel 2 : Des femmes à la tête de startups technologiques
Avec Marianne Head (co-fondatrice de CorpoBids), Naysan Saran (co-fondatrice et PDG de CANN Forecast), Maude Pelletier (PDG de Génidrone) et Isabelle Lopez (fondatrice de MySmartJourney)
Panel 3 : Nous sommes des femmes d’impact, des femmes qui communiquent
Avec Rachelle Houde Simard (Impak Finance et geek des médias sociaux), Cassie L. Rhéaume (responsable de l’éducation et directrice Lighthouse Labs) et Marie-Philippe Gill (Présidente «Les ingénieuses» – ÉTS et blogueuse Girl Knows Tech)

12 h 00 : Dîner réseautage
13 h 15 : Choix de 2 rondes d’ateliers :

6 ateliers offerts sur les thèmes suivants : Santé | Divertissement | Ingénierie | Textiles branchés | Transports | Marketing et communications.
Avec Ambre Lizurey (IP Producer – Reflector Entertainment), Jihene Rezgui (Professeure – Collège de Maisonneuve), Aldjia Begriche (Vice-présidente Smart Textiles – OMsignal), Caroline Arnouk (fondatrice et présidente – Technologies OPA) et Sann Sava (Directrice exécutive de la création – DDB Montréal)

15 h 30 : Collation inspirée et zone rencontre
16 h 30 : Conférence de clôture (Valtech)
17 h 30 : Cocktail de réseautage
19 h 00 : Fin de l’événement

CMTL est financée par l’agglomération de Montréal. Le Mouvement montréalais Les Filles & le code est une initiative de Concertation Montréal. Ce projet est soutenu financièrement par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation.