Montréal, le 25 juin 2019 | Concertation Montréal, à travers son initiative Le Mouvement montréalais Les Filles & le code, a organisé en avril dernier l’événement «Le design s’invite à Filles & code».
Plus de 180 participantes âgées de 14 à 17 ans ont répondu à l’appel afin d’en savoir plus sur le design et les technologies. Ce fut l’occasion pour elles de participer à des démonstration et de rencontrer des femmes inspirantes œuvrant dans le domaine des TI.
Pour avoir un aperçu de l’événement, découvrez notre vidéo ICI

One point est revenu sur notre événement, voici un extrait :
« Plusieurs actions ont déjà été mises en place afin de changer la perception de la technologie, travailler sur les biais cognitifs actuellement présents et présenter les métiers de la tech à tous et toutes. Des interventions dès l’école maternelle invitent les enfants à apprendre à coder, des activités technologiques ludiques les sensibilisent, des évènements à destination des jeunes filles seulement les rassemblent, comme le Mouvement montréalais Les Filles & le code par exemple, porté par Concertation Montréal et aux jeunes filles et jeunes femmes de développer des compétences du futur. En avril dernier s’est notamment tenu un événement Le design s’invite à l’événement Filles et Code qui a proposé à 150 adolescentes au Québec de découvrir le code, tester des produits technologiques et de créer des expériences de manière ludique.
Emilie Boudrias et Marie-Pierre Carbonneau, toutes deux en charge du Mouvement montréalais Les Filles & le code, porté par Concertation Montréal, nous ont également présenté de nombreuses autres initiatives telles que Grandir sans frontières (un organisme de bienfaisance montréalais qui existe depuis 2003 et se spécialise dans la littératie numérique pour tout type de public, avec une emphase sur les jeunes de 5 à 17 ans), Canada en programmation (qui conçoit et met en œuvre des programmes d’apprentissage de la technologie et établit des partenariats d’enseignement pour toute la population du Canada) ou encore Technovation Montréal (qui accompagne des jeunes filles dans la création de leur entreprise et le développement de leur première application mobile qui vise à répondre à une problématique dans leur communauté). Chloé Freslon parle également de Ladies Learning Code (un jour pour apprendre à des femmes à coder), Kids code jeunesse (qui donne aux enfants canadiens l’accès à une éducation aux compétences numériques) ou les Scientifines, qui luttent contre le décrochage scolaire par l’apprentissage des sciences et de la technologie. »

Pour lire l’article : ICI