2018 logo MMFC VFDescription et mise en contexte |
Le secteur des technologies de l’information et des communications (TIC) est un secteur important pour l’économie de la région de Montréal. Plus de 5 000 entreprises y sont établies contribuant à la hauteur de 10 milliards au PIB du Québec. En plus des 91 000 emplois dans ces entreprises, nous constatons que les employés des TIC se retrouvent dans l’ensemble des entreprises puisque ces emplois revêtent un caractère de plus en plus stratégique dans notre économie.
Or au Québec, nous constatons que plus de 80% des postes, dans les équipes de production, sont occupés par des hommes et que cet écart s’est agrandi au cours des dix dernières années. Aux États-Unis en 1984, 37% des finissants en informatique étaient des femmes, ce pourcentage est maintenant de 18%. à l’Université de Montréal,  les femmes comptaient pour 22% des diplômés en informatique en 1971; elles n’étaient plus que 13% en 2013.
Déjà, à Montréal, plusieurs initiatives existent qui ont pour objectifs d’inspirer, d’éduquer et d’équiper les filles et les jeunes femmes avec les connaissances nécessaires en informatique afin qu’elles puissent acquérir les compétences nécessaires dans le futur. Plusieurs de ces initiatives cherchent à susciter et à maintenir l’intérêt pour l’informatique et les technologies chez les filles âgées de 12 à 17 ans, puisqu’en effet, la perte d’intérêt est plus marquée à cet âge. La plupart de ces initiatives sont portées par des femmes engagées et dévouées qui y consacrent, souvent bénévolement, temps et énergie. Alors que d’une part, les emplois liés aux technologies sont en croissance, et que, d’autre part, l’intérêt des filles vers ce domaine est en décroissance, le projet «Les filles et le code» cherche à outiller les jeunes filles en leur permettant de développer des habiletés et leur donner le goût d’aller vers ce domaine.

Objectifs de CMTL |
| Objectif principal : Maximiser le potentiel des initiatives montréalaises pour amener plus de filles à développer les compétences du futur.
| Objectifs secondaires :
. Réunir les différentes initiatives afin de favoriser les échanges, le partage des bonnes pratiques et connaître leurs besoins;
. Créer des passerelles, permettre un continuum, créer des synergies afin de renforcer les impacts des initiatives;
. Élaborer et diffuser un calendrier commun des différents événements;
. Soutenir le recrutement des formatrices et des participantes;
. Assurer une veille stratégique;
. Contribuer au rayonnement des initiatives.

Partenaires engagés  |
AQUOPS | Calcul QuébecCollège de Maisonneuve |  Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) | Collège de Montréal CyberCap |  Elektra |  Fonds de recherche du Québec — Nature et technologies (FRQNT) |  Free code camp |  GénieMob |  Grandir sans frontières Insertech  L’École de technologie supérieure (ÉTS) |  L’île du savoir / Festival Eurêka! |  Kids code jeunesse |  Kim Vallée — Les Bidouilleurs |  Canada learning code / Ladies Learning Code |  Lesbian who tech Mtl | Les filles et les sciences, un duo électrisant ! Les Pitonneux |  Les Scientifines Lighthouse Labs | Lune rouge-Hub créatif | Montréal Relève Pensionnat Saint-Nom-de-Marie | Pixelles |   Printemps numérique Réseau Technoscience | Studio XX |  TECHNOCompétences (MaCarrièreTECHNO.com) |  Technovation Challenge Montréal |  Techno Culture Club | Université de Montréal | Ubisoft |  Viü Media 

Découvrez nos capsules vidéos |
GénieMob | Les Scientifines Le Collège de Montréal – Secondaire 1 | Le Collège de Montréal – Secondaire 4 | Technovation Montréal  Michaëlle | Technovation Montréal – Janvi (anglais)


*** BOURSES DE STAGES | Mouvement montréalais Les Filles & le code ***