Montréal, le 6 novembre 2017 | Hier soir, Concertation Montréal a ouvert la conférence internationale, le Gender Summit 2017, en la présence d’une centaine de personnes. Ce fut l’occasion de rappeler l’importance de faire une plus grande place aux femmes dans l’économie numérique. Francine Verrier, directrice des relations diplômés et collectivité, à L’École de technologie supérieure, administratrice de Concertation Montréal et marraine du Mouvement montréalais Les Filles & le Code, a souligné que ce vaste Mouvement, lancé en juin dernier, rassemble plus d’une vingtaine d’organisations qui ont pour objectifs d’inspirer, d’éduquer et d’équiper les filles et les jeunes femmes avec les compétences essentielles et nécessaires au 21e siècle : « Il est temps d’agir, ensemble ! »

Lors de cette soirée, Concertation Montréal a invité Michaëlle Aubourg, 14 ans, et Janvi Patel, 16 ans, à venir parler de la place des femmes au sein de la littératie numérique. Michaëlle et Janvi ont toutes deux participé au concours de Technovation Montréal, qui accompagne des jeunes filles de 10 à 18 ans dans la création de leur entreprise et le développement de leur première application mobile visant à répondre à une problématique dans leur communauté.

🔈 Pour écouter Michaëlle et Janvi.

Technovation Montréal est un partenaire de la première heure du Mouvement montréalais Les filles & le code. 

Retour en images |