NOVEMBRE 2018bandeau infolettre 11 2018 LL

à venir

 

 

 

 


bandeau infolettre 05 092018 LLOCTOBRE 2018

 

 

 

 

DES NOUVELLES DE NOS ORGANISATIONS

| Technovation – recrutement de mentors : Technovation est à la recherche de personnes avec un profil « affaires » ou « technologie » qui souhaitent inspirer les futures entrepreneures technologiques de demain. Le programme Technovation aide des filles de 10 à 18 ans à identifier un enjeu dans leur communauté et à bâtir une application mobile qui répond à ce problème.
Information

| Kids Code Jeunesse – GLOBAL CHALLENGE : Kids Code Jeunesse travaille en partenariat avec la micro:bit Educational Foundation pour l’organisation et la promotion du concours Global Challenge. En utilisant des micro: bit, les enfants doivent concevoir et résoudre un problème qui affecte leur communauté ou une communauté ailleurs dans le monde.
Information

| Grandir Sans Frontières – Activités de l’automne : Les activités automnales de Grandir Sans Frontières sont lancées! Au menu : des cours de création numérique pour les 5-17 ans et des participations aux journées de la culture.
Suivez les actualités

| Centre des sciences de Montréal – Branche-toi : Le Centre des sciences de Montréal offre Branche-toi pour les groupes scolaires de 1re à 3e secondaire, une occasion de découvrir les carrières technos à partir de modèles inspirants.
Information

| Academos Concours : Academos débarquera cet automne dans les écoles secondaires pour donner une conférence interactive sur l’orientation en compagnie du coloré conférencier Martin St-Pierre, le tout gratuitement. Le projet ? Un concours nommé la tournée Dose d’adulte!
Information

| Scientifines – Recherche de bénévoles : Les Scientifines sont à la recherche de bénévoles pour aider à l’animation de leurs activités. C’est là une belle façon de promouvoir les sciences et la technologie auprès des jeunes filles.
Contact :

| Accesciences – Projets en milieu scolaire : AcceSciences a lancé ses projets en milieu scolaire. Pour le primaire, le projet Pour un Montréal scientifique : 70 étudiant.e.s de 10 cégeps de Montréal vivront une expérience de communication et de vulgarisation scientifique. Au secondaire, en partenariat avec le Collège de Bois-de-Boulogne (Ambassadeurs scientifiques), l’Université de Montréal (Projet SEUR) et le Réseau Technoscience (Innovateurs à l’école) acceSciences propose un projet destiné à des élèves de 3e secondaire, qui dresse un portrait de quelques disciplines scientifiques et technologiques.
Détails


ARTICLES À LIRE ET À PARTAGER

| UN JEU VIDÉO CONTRE L’OPIUM
opiumUn groupe de femmes afghanes ont créé un jeu vidéo pour lutter contre les ravages de l’opium dans leur pays. Le jeu porte le nom de Fight Against Opium. Le jeu en 2D est une interprétation animée des missions que les soldats afghans entreprennent pour détruire les champs d’opium, combattre les trafiquants de drogue et aider les agriculteurs à opter pour la culture du safran. Le personnage doit remplacer les plants de pavot par des bulbes de safran. Dans le jeu, avec cinq vies de réserve, un soldat afghan imite une mission réelle. Il rencontre différents obstacles. L’ennemi se cache dans de grands champs de maïs, des mines terrestres. Il y a des trafiquants de drogue et des laboratoires d’héroïne cachés.
Le message politique est clair : il s’agit de dénoncer la production d’opium dans le pays.
Les femmes ont développé le jeu grâce à l’association Code to Inspire, qui a pour but d’aider les femmes afghanes à s’émanciper grâce au travail.
À l’association, plus de 90 filles et jeunes femmes sont formées à la programmation et au développement de logiciels, une profession considérée, dans l’Afghanistan conservateur, comme inadaptée aux femmes. « Les programmeuses peuvent travailler chez elles. C’est à travers ce processus que les femmes construisent un nouveau cheminement de carrière pour elles-mêmes et pour la génération suivante », explique Hasib Rasa, cheffe de projet chez Code to Inspire.

| COMMENT L’ENTREPRISE DISNEY FAIT FACE À LA PÉNURIE DE DÉVELOPPEUSES
google-nasa-disney-miles-from-tommorowland-1024x576L’entreprise Disney a de la difficulté à recruter des développeurs pour ses projets en technologie de l’information (TI). Elle n’est pas la seule. La pénurie de main-d’oeuvre en TI touche tous les pays industrialisés. Évidemment, il est encore plus difficile de recruter des développeuses que des développeurs. Cependant, l’entreprise de divertissement a trouvé une solution plutôt intéressante : offrir une formation gratuite à ses employées pour qu’elles deviennent des programmeuses. Le projet s’appelle «CODE: Rosie».
Il s’agit d’un programme qui donne aux femmes qui occupent déjà des postes non techniques au sein de chez Disney, la possibilité de changer de carrière. Le programme en est à sa deuxième cohorte et il est ouvert à l’ensemble des employées. De leurs propres dires, aucune autre compagnie au monde n’a jamais fait cela.
Chaque employée qui applique au programme a la possibilité de reprendre son ancien poste dans l’éventualité où finalement elle ne voudrait pas faire de la programmation son métier. Le programme semble être très bien accueilli par les candidates qui y voient un changement bien au-delà d’une carrière, mais plutôt d’une vie.
Une participante, Leilenah Mamea qui travaillait auparavant en finance et programme désormais pour des sites tels que Disney.com et StarWars.com, témoigne : « La programmation est la langue du monde moderne, car tout est centré sur la technologie de nos jours. Maintenant, je peux contribuer à cette langue et à ces conversations. »

| 5 FEMMES PIONNIÈRES EN INFORMATIQUE
pionnieresL’industrie de la technologie est connue pour être largement dominée par les hommes. Malgré cette sous-représentation, il est important de savoir que les femmes ont été présentes dès les débuts de l’informatique et même avant ça!

Ada Lovelace (1815-1862) | Bien qu’elle ait gagné peu de reconnaissance publique au cours de sa vie, Ada Lovelace est maintenant considérée comme une pionnière et une prophétesse des débuts de l’informatique : c’est la première programmeuse au monde, tous genres confondus! Elle a écrit le premier algorithme ! Elle était extrêmement douée pour les mathématiques.
Grace Hopper (1906-1992) | Toute la vie de Grace Hopper a fait d’elle une pionnière. Elle a travaillé sur UNIVAC I – le premier ordinateur commercial des États-Unis – et a également inventé le terme « bogue informatique ». Grace a inventé FLOW-MATIC, le premier langage de traitement de données de type anglais, qui a permis la création d’un langage de programmation très populaire, le COBOL.
Radia Perlman (1951-) | Radia est surnommée la « mère de l’internet ». Les contributions de Radia aux protocoles de routage et de spanning, très utilisé par tous les ponts et commutateurs ont permis à l’Internet que nous connaissons aujourd’hui d’être robuste et évolutif. Radia est également connue pour avoir vulgarisé l’apprentissage de la programmation en utilisant des objets physiques.
Hedy Lamarr (1914-2000) | La jeune femme était une inventrice brillante. Elle a déposé un brevet en 1941 pour une technologie qui est devenue précurseure du Wi-Fi sécurisé, du GPS et du Bluetooth désormais utilisés par des milliards de personnes dans le monde. La jeune femme avait l’habitude de dire : « Les inventions sont faciles à faire pour moi. Je ne dois pas travailler sur des idées, elles viennent naturellement. »
Anita Borg (1949-2003) | Anita Borg a dévoué sa vie à aider les femmes à trouver leur place et à adopter la technologie. En 1987, Anita fonde Systers, une communauté en ligne pour les femmes technologues qui existe encore aujourd’hui. En 1994, fatiguée d’assister à des conférences où les femmes sont absentes, Anita décide de co-fonder la conférence de Grace Hopper.

| INSPIRER LES JEUNES FEMMES, UNE JOURNÉE À LA FOIS

Bannière_courriel_600x200Vous connaissez des étudiantes au cégep ou à l’université ? Elles sont intéressées dans les technologies et veulent en savoir plus ?
Est-ce que ludification, intelligence artificielle, divertissement, santé, objets connectés, textiles branchés, transport intelligent et drones sont des mots qui les font rêver ?
Le Mouvement montréalais Les Filles & le code donne rendez-vous aux étudiantes de niveau collégial et universitaire le 13 octobre prochain à l’ÉTS dans le cadre de l’événement « Techno au féminin | Journée Carrières ». Une formidable occasion pour les jeunes femmes de rencontrer et de s’inspirer de femmes incroyables issues du milieu des technologies à Montréal.
Il y aura des démonstrations, des conférences, des panels, des exposants et du réseautage évidemment!

Programmation |
| 8 h 30 : Accueil et petit déjeuner
| 9 h 30 : Conférence d’ouverture, avec madame Doina Precup (DeepMind)
| 11 h 00 : Choix de 3 panels en simultané :

Panel 1 : Quand la technologie rend service à la communauté
Avec Valérie St-Jean (PDG de 4Elements), Manon Gruaz (Visual Designer Senior de Element AI) et Catherine Légaré (Présidente fondatrice d’Academos)
Panel 2 : Des femmes à la tête de startups technologiques
Avec Marianne Head (Co-fondatrice de CorpoBids), Naysan Saran (Co-fondatrice et PDG de CANN Forecast), Maude Pelletier (PDG de Génidrone) et Isabelle Lopez (Fondatrice de MySmartJourney)
Panel 3 : Nous sommes des femmes d’impact, des femmes qui communiquent
Avec Rachelle Houde Simard (Impak Finance et geek des médias sociaux), Cassie L. Rhéaume (Responsable de l’éducation et directrice Lighthouse Labs) et Marie-Philippe Gill (Présidente «Les ingénieuses» – ÉTS et blogueuse Girl Knows Tech)
| 12 h 00 : Dîner réseautage
| 13 h 15 : Choix de 2 rondes d’ateliers :
6 ateliers offerts sur les thèmes suivants : Santé | Divertissement | Ingénierie | Textiles branchés | Transports | Marketing et communications
Avec Ambre Lizurey (IP Producer – Reflector Entertainment), Jihene Rezgui (Professeure – Collège de Maisonneuve), Aldjia Begriche (Vice-présidente Smart Textiles – OMsignal), Caroline Arnouk (fondatrice et présidente – Technologies OPA) et Sann Sava (Directrice exécutive de la création – DDB Montréal)
| 15 h 30 : Collation inspirée et zone rencontre
| 16 h 30 : Conférence de clôture
Avec Natacha Mainville, Senior research program manager chez Google AI – Google Brain team et Anastasia Simitis, Vice-présidente Stratégie & Design d’expérience – Valtech Canada
| 17 h 30 : Cocktail de réseautage
| 19 h 00 : Fin de l’événement
Événement gratuit – Inscription | ici


RETOUR SUR ÉVÉNEMENTS

| L’été 2018 avec le Projet SEUR – Université de Montréal : L’été au Projet SEUR (Sensibilisation aux Études, à l’Université et à la Recherche) a été riche pour plus de 500 jeunes de secondaire 3, 4 et 5. Les élèves ont pris possession du campus : ateliers dans les salles de cours, visites de laboratoires universitaires, rencontres de personnalités en amphithéâtre. Ils ont aussi visité des entreprises, milieux hospitaliers, laboratoires et quelques établissements d’enseignement. Le coup de cœur de l’été revient à la simulation d’une séance de conseil municipal, dans la salle des conseils de l’Hôtel de ville de Montréal !

| Montréal Relève Exploration de carrières | Faire connaitre les carrières techno à la relève féminine : Cet été, Montréal Relève a souligné sa collaboration avec l’Alliance Numérique et Le Mouvement montréalais Les Filles & le code dans la mise en place de la seconde édition du Parcours d’exploration du secteur numérique initié dans le cadre du programme Classes Affaires de Montréal Relève. L’implication de 5 organisations (CREO, Electronic Arts, ELEKTRA, Gameloft et WB Games Montréal) du secteur a rendu possible ce stage d’exploration d’une semaine adressée à 8 jeunes filles, élèves en 3e et 4e secondaire.
Pour participer au programme en 2019 :  

| ACADEMOS Academos Lab : Le 6 septembre dernier, Academos a lancé son incubateur de projets innovant en orientation, Academos le Lab. Ce laboratoire permettra à l’organisme d’expérimenter de nouveaux concepts et de produire des contenus inédits afin d’aider encore plus de jeunes Québécois.e.s à trouver le métier de leurs rêves. Academos invite toutes les entreprises et organisations qui aimeraient imaginer le futur de l’orientation en contribuant à Academos le Lab à contacter l’organisme.
Information


ÉVÉNEMENTS À VENIR

| Elektra à Marseille et à Aix-en-Provence : Cette année le Québec est à l’honneur à la Biennale Chroniques du 8 novembre au 15 décembre à Marseille et à Aix-en-Provence. ELEKTRA est fier d’être co-commissaire de la programmation québécoise de la Biennale et de présenter son Marché international de l’art numérique – MIAN à Aix.
Information

| INSERTECH – RÉPAROTHON : Insertech organise le RÉPAROTHON, un événement communautaire gratuit et festif, où des bénévoles expérimentés en informatique et électronique aident à diagnostiquer et à réparer des appareils défectueux afin de prolonger leur durée de vie. Prochains rendez-vous : 16 octobre à la Mairie d’arrondissement de Verdun; 24 octobre au Collège Rosemont (Réparothon Jeunesse); 7 novembre à Polytechnique Montréal.
Détails et calendrier


VEILLE MÉDIATIQUE

| Cette start-up veut éveiller les filles aux métiers du numérique | ICI
| Melinda Gates veut que la philanthropie technologique se concentre davantage sur les disparités entre les genres | ICI (anglais)
| 60 startups fondées par des femmes qui secouent l’industrie de la technologie à travers le monde | ICI (anglais)
| Jocelyn Bell: la grande dame de l’astrophysique enfin récompensée | ICI
| Rencontrez ces femmes qui s’assurent que l’industrie de la chaîne de blocs est inclusive | ICI (anglais)
| Une intelligence artificielle va tenter de féminiser Wikipedia | ICI
| Susan Wojcicki, CEO de YouTube, recommande six livres géniaux pour motiver les jeunes filles à entrer en STIM | ICI (anglais)