Montréal, le 12 octobre 2017 | Hier, Concertation Montréal a célébré la Journée internationale des filles !

bandeau cover facebook

À travers son initiative, le Mouvement montréalaise les Filles & le code (MMFC), CMTL vous a proposé de découvrir six capsules vidéos tournées pour l’occasion avec GénieMob, Technovation Montréal, les Scientifines et le Collège de Montréal.

 

Nous vous invitons à découvrir ou re-découvrir ces capsules !

Découvrez Maïté et Océanne qui participent à un atelier de GenieMob !

Janvi, 16 ans, pense qu’il est important qu’il y ait plus de filles en technologie. Elle invite toutes les filles à la rejoindre au programme Technovation Montréal ! 

Tasnia, 16 ans et Christina, 15 ans : « La science et la technologie, c’est pas juste pour les hommes ! ». Depuis l’âge de 8 ans, elles développent leur connaissance avec Les Scientifines. Découvrez ces deux jeunes filles inspirantes qui vous parlent de technologies avec un immense bonheur !

Victoria, Ivana et Fatima-Lahra du Collège de Montréal – La page officielle qui font de la robotique et apprennent le codage. « Et si on faisait des jeux vidéos ? ». 

Michaëlle de Technovation Montréal déclare : « Coder, c’est utiliser la technologie pour créer ou résoudre un problème. ». Elle lance un message à toutes les filles : « Ne pas essayer, c’est se dire non d’avance. Essayez! ».

Sophia et Dalia du Collège de Montréal font de la robotique et du codage : « La technologie, c’est pour tout le monde! ».

Soulignons que la Journée internationale des filles a pour but de soutenir l’amélioration des perspectives d’avenir laissées aux jeunes filles et de sensibiliser l’opinion aux inégalités dont elles souffrent à travers le monde en raison de leur sexe. Ces inégalités concernent l’accès à l’éducation, la nutrition, les droits juridiques, les soins médicaux, la protection contre la discrimination, la violence et le mariage forcé. La journée internationale (des droits) de la fille fut une initiative de Plan international, une organisation non gouvernementale qui opère dans le monde entier. Le 19 décembre 2011, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution fixant le 11 octobre 2012 comme la première Journée internationale (des droits) de la fille. La résolution stipule que la Journée (des droits) de la fille reconnaît que l’autonomisation des filles, l’investissement dans leur éducation, qui sont essentiels pour la croissance économique, l’éradication de la pauvreté, ainsi que la participation significative des filles dans les décisions qui les concernent, sont les clés pour briser le cycle de la discrimination et de la violence, pour promouvoir et protéger leur capacité à jouir pleinement de leurs droits. La Journée (des droits) de la fille reconnaît également que l’autonomisation des filles implique leur participation active dans les prises de décision, ainsi que le soutien et la collaboration de leurs parents, de leurs tuteurs légaux, de leurs familles, des prestataires de soins, ainsi que des garçons, des hommes et de la communauté au sens large.

Pour rappel |
Lancé en juin 2017, le Mouvement montréalais Les filles & le code (MMFC) fait la promotion de la littératie numérique auprès des adolescentes montréalaises comme un vecteur de créativité et un puissant agent de changement social. De plus, le MMFC favorise la représentation et la participation des filles dans les occasions d’apprentissage offertes sur le territoire montréalais, renforce les actions menées par les organisations ouvrant en matière de littératie numérique auprès des filles à Montréal et soutient les actions de l’industrie en matière de parité et de littératie numérique pour les filles. Le Printemps numérique et l’École de technologie supérieure (ÉTS) sont les partenaires fondateurs du MMFC, qui rallie déjà une vingtaine d’organismes œuvrant de différentes manières à relever un défi : créer une relève technologique chez nos adolescentes montréalaises.